Historique

Lucien Golinvaux, Fondateur d’une dynastie d’ardoisiers

  • Le 15 mai 1899 naissait à OCHAMPS Lucien GOLINVAUX, le plus jeune d’une famille de 6 enfants.
  • A 13 ans, son grand-père lui conseilla d’apprendre le métier de couvreur avec son frère aîné Joseph, chez l’entrepreneur du village Victor DURY dit « Du Bijou ».
  • C’est en 1915 qu’ils se « mettent à leur compte » pour se spécialiser dans les travaux de charpenterie, couverture et zingueries.
  • Ils se mettent à réparer les toits des maisons environnantes et même des clochers.
  • Ainsi débute une dynastie de générations de maitres ardoisiers.

 

Robert Golinvaux, la seconde génération

  • Lucien GOLINVAUX eut sept enfants : trois filles et quatre garçons, dont trois sont mordus par le virus des hauteurs et de la construction : Robert, Constant et Jean.
  • Le plus jeune des garçons, Robert, est né le 27 août 1937. A 14 ans, il est en humanités à Bertrix, alors que son père restaurait le clocher de Fays-les-Veneurs.
  • En cachette, pendant que toute l’équipe était occupée à manger durant la pause de midi, il se dépêcha d’aller placer le coq au sommet du clocher, prouvant ainsi à tous son aptitude à ignorer le vertige.
  • Dans les années 60 il se spécialisa de plus en plus dans les travaux de réfection de clochers, tours de châteaux et bâtiments historiques.
  • Puis subitement, sur le chantier du château de BRAINE-LE-CHATEAU, le 19 novembre 1980, à 43 ans la mort accidentelle le cueillit au travail.

 

Colette Golinvaux, la troisième génération

  • Au décès de Robert survivait son épouse et trois enfants, dont sa fille aînée Colette, et un très bel outil, une belle culture du beau, d’amour du travail en équipe, du respect des choses et des gens.
  • Il fallait prendre rapidement une décision car les entreprises ne peuvent rester longtemps immobiles. C’était tout ou rien , prendre le gouvernail ou tout laisser tomber.
  • Colette choisit de dire oui et cela fait plus de 20 ans qu’avec la collaboration de son époux Bernard SACRE, les plus belles toitures de Wallonie continuent de porter la signature « Golinvaux ».